Dyschromatopsia

Experimental photo & video project

Dyschromatopsia

Vrai-ment / « True » Lies

Photo selected by Dominic Bell for is Guest Room « Moving & being moved » on the Der Greif – Organization for Contemporary Photography magazine website.
Video exposée à l’exposition GESTE Paris 2018 Binary/Non binary
sélectionnée lors d’un Open Call par un jury international (Raina Lampkins-Fielder (conservatrice de musée et artiste multimédia), Marc Lenot (mathématicien, économiste et critique d’art), Brandei Estes (responsable de la photographie chez Sotheby’s à Londres), Robin Hanson (professeur et chercheur: « L’avenir de l’humanité ») Institut d’Université d’Oxford, programmeur d’IA de la NASA), Dominic Palfreyman (financier, philanthrope et collectionneur d’art), Jason Bailey (blockchain, provenance et expert en art numérique, créateur d’artnome.com) et ORLAN (artiste) en invitée d’honneur.)

FR

Accident

Principes d’une expérimentation photographique
Le champ visuel est toujours restreint à un angle, partiel, donc partial. Aussi y-a-t-il toujours un impossible à voir, de l’invisible, de l’insaisissable. Photographier la vie de la rue, c’est se confronter à cet impossible. Ce qui importe plus que la vision, plus que le visible, c’est le point de vue, la perspective et l’horizon. Il y a toujours, me semble-t-il, dans les photographies, quelque chose d’accidentel, un événement cause et conséquence de la rencontre et qui implique le corps. Si quelques traces de l’insaisissable vie de la rue se déposent dans la matérialité photographique, c’est qu’il s’agit, dans ce travail, de porter atteinte au visible, à la vision, afin de creuser une place à la contingence, à la nouveauté, à la surprise, à la rencontre, à un regard. Cela peut consister, en quelque sorte à provoquer l’accident.

Transformation, inversions, réflexions

Par la superposition en double-exposition de deux photos d’un feu de circulation piéton rouge et vert, une inversion des couleurs s’opère entre couleurs opposées, telle la vision de la Dyschromatopsie (Daltonisme). (Serie « Vrai-ment »/ « True » Lies)
Par la réverbération lumineuse dans le bloc support du feu piéton tel un miroir concave, se forme une image réelle (optique) inversée qui s’inscrit dans la matière photographique. (Serie « image réelle »)
Les résultats surprenant de ces deux opérations indexent, accentuent l’écart toujours existant mais rarement perçu entre code et message dans le langage, interrogeant ainsi le sens commun et les réalités humaines et sociales (appartenances, identités, couleurs, sexe, genre, conduites, amour et désir).

Accident artistique

En réalisant « Dyschromatopsia », mon idée était seulement de tenter de réunir les deux personnages rouge et vert d’un feu piéton en un même moment. De réaliser, donc, une opération sur le temps. C’est à ce niveau que se produit l’accident : l’inversion des couleurs de laquelle la série tient son nom. La surprise, c’est le ratage de l’union, de la fusion des deux corps. La rencontre ne se fait qu’à modifier, qu’à transformer radicalement les deux éléments en présence qui ne sont, dès lors, plus les mêmes.
Faire de sa vie un accident
Le code artistiquement modifié produit une pluralisation du sens. Celui-ci n’a plus rien de commun. Le choc de l’accident artistique se répercute sur le corps. L’équivoque poétique frappe et porte atteinte aux interprétations univoques, aux représentations et aux visions du monde, aux préjugés. Les conséquences portent sur la lecture, sur le regard, sur le monde. La contingence accidentelle ouvre une brèche vers la surprise, la nouveauté, la rencontre, produisant une vivification. Quelque chose de la vie humaine relève de l’accident. La poésie, l’art, c’est l’accident ! Ils constituent l’inutile nécessaire à la vie humaine. À manier avec précaution… Ils pourraient bien produire d’autres accidents !

EN

Accident

Principles of a photographic experiment
The visual field is always restricted to an angle, incomplete, therefore partial. There is thus always something impossible to see, something invisible, something elusive. To photograph street life is to tackle this impossible. What matters more than vision, more than the visible, is the point of view, the perspective and the horizon. It seems to me that there is always something accidental in photographs, an event that is the cause and the result of the encounter and that involves the body. If some traces of the elusive street life settle in the photographic materiality, it is because, in this work, it is a question of undermining the visible, the vision, in order to make room for contingency, novelty, surprise, encounter, a glance. This can consist, in a way, in causing the accident.                                                                                                          

Transformation, inversions, reflections

By superimposing two photos of a red and a green traffic light in a double exposure, an inversion of colours occurs between opposite colours, such as the vision of Dyschromatopsy (Daltonism). (serie « Vrai-ment » / « True » Lies)
By the luminous reverberation in the supporting block of the traffic light like a concave mirror, a real (optical) inverted image is formed in the photographic material. (serie « Real image »)
The surprising results of these two operations index and accentuate the gap that still exists but is rarely perceived between code and message in the language, thus questioning common sense and human and social realities (belonging, identity, colours, sex, gender, conducts, love and desire).                                                                                  

Artistic acident

In making « Dyschromatopsia », my idea was only trying to bring together the two red and green figures of a traffic light at the same moment. To carry out, therefore, an operation on time. It is at this level that the accident occurs: the inversion of colours from which the series takes its name. The surprise is the failure of the union, of the fusion of the two bodies. The meeting is only about modifying, only radically transforming the two elements in presence, which are then no longer the same.

Making your life an accident

The artistically modified code produces a pluralization of meaning. This one is no longer common. The shock of the artistic accident affects the body. The poetic ambivalence strikes and undermines unambiguous interpretations, representations and visions of the world, prejudices. The consequences are on reading, on the gaze, on the world. The accidental contingency opens a breach towards surprise, novelty, encounter, producing a vivification. Something in human life is an accident. Poetry, art, it’s an accident! They constitute the unnecessary necessity for human life. To be handled with care…. They could well produce other accidents!

Street Dream

Music : Stuntman 5

Music : Stuntman 5

Real Image

FR
Par la réverbération lumineuse dans le bloc support du feu piéton tel un miroir concave, se forme une image réelle (physique-optique) inversée qui s’inscrit dans la matière photographique.
 « En optique une image réelle est une image localisée au point d’intersection des rayons de lumière émanant d’un objet donné ». Wikipedia Image réelle.
EN
By the luminous reverberation in the supporting block of the traffic light like a concave mirror, a real inverted image is formed in the photographic material.
« In optics, a real image is an image which is located in the plane of convergence for the light rays that originate from a given object » Wikipedia Real image

Right on time