Lanternes

14 juillet 2018, Plage de Mardi gras, île de Noirmoutier (César et Rosalie) Musique, lampions et feu d’artifice.

 

Ces petites lueurs, ces éclats, ces étincelles sont ici ce qui montre, ce qui donne à voir, ce qui indexe le visible. Elle sont aussi ce qui oriente et donne une direction aux regards capturés (telle la carotte au bout d’un bâton pour diriger la mule), métaphore de l’attrape-regard que constitue dans sa fonction le tableau. Mais, partielle, dans son contraste avec le noir de la nuit, elle est aussi tout à la fois ce qui assombri, opacifie, aveugle. Aussi, ici, la lumière inscrit-elle, comme la trace, la lettre, dans la matière photographique, en contre-champ, de ce qui ne saurait ,ni s’attraper ni se diriger: avidité et fascination.