City Lights

Si la rue et ses lumières sont, ici, le sujet, de ce travail, son objet, c’est le regard!

Par les moyens employés, il s’est agit de s’en prendre à la vision; d’attaquer, de torturer le visible: en le bousculant, l’étirant, l’opacifiant, le déliant, l’aveuglant… Jusqu’à porter atteinte aux représentations. Défigurer, pour laisser surgir, au delà de ce que l’on voit… ce que l’on regarde et ce qui nous regarde: la vie de la rue dans ce qu’elle a, tout à la fois de sombre et de lumineux, de statique et de mouvementé.